fbpx

Le Guide Complet Pour Devenir Trappeur

Partagez à vos proches

Dernière mise à jour le : 17 juin 2022

Les trappeurs vivent dans la nature la plupart du temps seul ou bien accompagné de leur famille. Les trappeurs sont des chasseurs professionnels. Et en France, on peut aussi les appeler piégeurs.

Les trappeurs les plus connus sont ceux d’Alaska. Ils gagnent leur vie en vendant les fourrures d’animaux qu’ils chassent. C’est plus un métier de passion. Les trappeurs d’Alaska touche un peu plus que le SMIC quand il commence et les meilleurs peuvent gagner 50 000 $ par an.

C’est un métier avec beaucoup de régulations. Et en fonction du pays, les règles sont très différentes. Donc, dans cet article, je ne parlerais pas des lois juridiques, car ce n’est pas mon domaine. Il faudra vous renseigner en fonction de votre région/pays.

Pour devenir trappeur, il n’y a pas de formations scolaires ou bien d’études. C’est un travail d’autodidacte et de passionné. Il faut pouvoir apprendre à chasser et à poser des pièges. Les trappeurs peuvent apprendre en allant chasser avec leur père ou en suivant des stages de survie trappeur. Pour être un trappeur professionnel, il faut posséder une licence.

Nous allons voir dans ce guide les tâches du trappeur et comment apprendre ce métier et l’exercer en France ou en Alaska.

 

Comment Apprendre le Métier de Trappeur

Apprendre le métier de trappeur

Un bon trappeur de doit pas que chasser des bêtes avec des pièges… Le trappeur doit pouvoir survivre dans la nature, avec les ressources que la forêt lui donne. Donc le piégeur doit être polyvalent et autonome. Un trappeur, c’est aussi quelqu’un qui aime la solitude, qui n’a pas peur d’être seul.

Si vous souhaitez être trappeur, je vous conseille vivement de lire quelques articles de mon site. Vous devez savoir faire un abri, allumer un feu de camp ou bien encore purifier de l’eau. Toutes ces compétences peuvent vous sauver la vie, ou améliorer votre confort si vous êtes dans la nature.

Pour vous former au métier de trappeur auprès de professionnels vous pouvez faire des stages de survie, vous aurez déjà une bonne idée des compétences à développer. En suite, j’ai vu qu’en France, on peut faire un stage trappeur de 3 jours avec Invictus France.

Je vous laisse la vidéo de présentation du stage, qui est courte et très bien faite.

Mais pour devenir un trappeur professionnel en Alaska et espérer une rémunération en revendant les fourrures des bêtes chassées, il vous faudra une licence.

Avant d’obtenir cette licence, vous devez suivre des formations pour apprendre à piéger les animaux en les faisant souffrir le moins possible. Vous devez, aussi, apprendre les nouvelles méthodes de conservation. En suite, vous pourrez acheter votre licence. En Alaska, ce n’est pas très cher. C’est, maximum, quelques centaines de dollars par an.

Les Qualités d’un Bon Trappeur

Comme on l’a vu, tout le monde ne peut pas s’improviser trappeur. Il faut pouvoir supporter la solitude, voir l’aimer pour faire ce métier. On doit aussi apprécier la nature et le silence comme un trappeur est constamment en contact avec.

Le trappeur, c’est avant tout quelqu’un de débrouillard. Il doit pouvoir faire un feu de camp sans outil, se construire un abri avec ce qu’il a sous la main. Ou bien encore se défendre avec son couteau de survie. Et le trappeur doit être inventif. Dans la nature, on dispose de beaucoup de ressources. Mais il faut savoir s’en servir intelligemment pour survivre et améliorer notre confort.

Vous devez avoir quelques connaissances médicales en cas de problème dans la nature. Que ce soit pour vous faire un garrot ou bien cautériser une plaie, ces connaissances peuvent vous sauver la vie.

Vous devrez bien sûr connaître les plantes de la région où vous allez vous installer. Que ce soit pour vous nourrir ou pour ne pas vous empoisonner.

Et en plus de ça, vous devez être dans d’excellentes conditions physiques. Si vous voulez devenir trappeur, faire du sport régulièrement est déjà un bon moyen de se préparer. Avoir une bonne vision aide. Oui, il y a les lunettes, mais elles peuvent se casser. Et une fois que vous êtes dans la nature, ça peut être assez difficile à trouver.

Bien sûr, il faut savoir poser des pièges et dépecer les animaux. C’est la base du métier de trappeur.

 

Les Tâches des Trappeurs

Que fait un trappeur

Le métier de trappeur a beaucoup évolué avec le temps. On est passé d’un métier sauvage, avec très peu de règles, à un savoir faire bien régulé. Maintenant, on se préoccupe beaucoup plus de la souffrance animal. Je trouve que c’est un excellent point, si l’on peut faire des efforts pour moins faire souffrir un être vivant, on ne doit pas s’en priver.

Le trappeur doit respecter beaucoup de lois qui lui sont imposées. C’est pour ça qu’il faut être quelqu’un de droit et minutieux pour devenir trappeur. Il faut respecter les règlements liés à la chasse et les lois concernant la sécurité. Il faut protéger les êtres humains des animaux sauvages, tout en pensant au bien-être de ces mêmes animaux.

Le trappeur doit savoir utiliser des méthodes efficaces pour piéger les animaux sans les faire souffrit. Les normes des pièges évoluent beaucoup dans le monde de la chasse. C’est pour ça qu’il faut se tenir régulièrement au courant. L’entretien et la pose des pièges occupent une grande partie du temps du trappeur.

En théorie, le trappeur peut travailler partout. Mais en général, on le retrouve surtout en Amérique du Nord. Aux États-Unis, au Canada et en Alaska par exemple. On en trouve aussi quelques-uns au Brésil et en Russie.

Le trappeur doit savoir dépecer et préparer un animal pour le présenter comme trophée par exemple (taxidermie). Il faut aussi savoir traiter la peau des animaux et la conserver. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains. Car il faut enlever la carcasse des animaux pour pouvoir récupérer la peau sans l’abîmer.

 

Devenir Trappeur en Alaska

Devenir Trappeur en Alaska

Comme on l’a vu pour devenir trappeur en Alaska, vous allez devoir suivre des formations puis acheter votre licence. À noter qu’il faut que vous parliez couramment anglais à ce stade.

On peut séparer les trappeurs en deux groupes. Ceux qui font ça de manière récréative sans vouloir gagner de l’argent, juste pour se détendre et s’amuser. Et il y a les professionnels qui sont captures des animaux régulièrement pour pouvoir en vivre. Ce sont deux modes de vie différents, il faudra choisir.

L’Alaska est un endroit tout simplement magnifique. Et surtout, il y a énormément d’animaux sauvages à fourrure… Bref le paradis pour les trappeurs ! Certes, les jours d’hivers sont froids, une journée à -40 degrés est fréquente. Mais c’est le prix à payer pour pouvoir vivre de sa passion.

En Alaska, il y a environ 3 000 trappeurs, c’est un groupe de privilégiés. La plupart, sont des trappeurs récréatifs et ne vivent pas de la vente de fourrure. Et d’autres s’impliquent vraiment et gagnent leur vie (parfois même bien) en vendant les fruits de leur travail.

Dans cette région, on va retrouver beaucoup de martres, sa fourrure se négocie plutôt bien, car elle sert à faire des manteaux pour des marques de luxe. Vous savez ce genre de manteaux à quelques milieux d’euros…

Aujourd’hui, on peut même acheter sa licence de trappeur en ligne. Si vous voulez en apprendre plus sur l’univers du trappeur, vous devez aller voir le web anglophone. Il y a très peu de ressources francophones.

 

Devenir Trappeur en France

Devenir trappeur en France

En France, c’est un peu plus compliqué de vivre en vendant des fourrures… Je ne m’avancerais pas sur la législation qui change constamment. Déjà ce qui est sûr, c’est que l’on ne peut pas poser de piège dans une forêt public. Donc, à part, si vous avez un grand terrain avec plusieurs hectares de forêt, il est difficile d’être trappeur en France.

Mais ce n’est pas impossible, je vous laisser regarder cette vidéo d’un trappeur des Landes, elle est courte et instructive.

L’homme dans la vidéo possède 13 hectares de terrain. Je me suis un peu renseigner sur le prix d’un hectare de forêt et je dois avouer avoir été très surpris. Sur ce site, on apprend que l’hectare de forêt se vend en moyenne à 4 250€ en 2018. Ça reste abordable, je trouve.

Donc si vous avez un peu d’argent de côté, que vous êtes motivé et prêt à vous former vous pourrez peut-être devenir trappeur en France.

 

Voilà, vous savez maintenant comment l’on devient trappeur et vous avez un aperçu métier. Je vous remercie de votre lecture et vous dit à bientôt sur Survivalisme Passion.

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.


Partagez à vos proches

Raphaël

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.