fbpx

La Méthode Simple et Rapide pour Construire un Abri de Survie

Partagez à vos proches

Dernière mise à jour le : 17 juin 2022

L’abri de survie occupe une place importante dans l’aventure d’un survivaliste. Et il est primordial d’en construire un pour survivre. Dans certaines régions hostiles on ne peut pas survivre plus de 3 heures sans abri.

Il y a des dizaines de types d’abri de survie. Et je vous en présenterais plusieurs dans ce guide.

Selon moi une structure qu’elle soit naturelle (comme une grotte) ou artificielle (comme une tente) peut être un abri de survie.

La seule condition pour que ce soit un abri c’est qu’il vous protège de dangers. Et dans la nature ce n’est pas ce qu’il manque. L’abri doit vous protéger du soleil, de la pluie, des animaux, du froid, des insectes… Et la liste est encore longue !

Savoir construire un abri rapidement et en tout lieu peut vous sauver la vie, et celle de votre famille, de vos proches. Un abri peut vous éviter de mourir par hypothermie. Que ce soit l’hiver ou que vous soyez en altitude.

Construire un abri en pleine nature est pour moi la base du Bushcraft. La première préoccupation doit être de trouver de l’eau et la deuxième de monter son abri. Et encore dans certaines situations l’ordre peut s’inverser.

Les Différents Types d’Abri de Survie

Les différents types d'abris de survie

Pour illustrer cette partie j’ai mis une image d’igloo. Ce n’est pas l’abri de survie le plus courant mais c’est juste pour montrer qu’il existe différents abris de survie. Et qu’ils doivent, avant tout, s’adapter au lieu de survie.

L’Abri Bâche

Pour moi l’un des plus faciles abri de survie à construire est une armature en A couverte d’une bâche. Ça ressemble grandement à une tente sauf que c’est fait avec ce que vous avez sous la main. Cet abri se fait en 10 minutes et surtout c’est facile à faire.

C’est un abri parfait pour survivre à la pluie ou aux intempéries. Et il vous permettra de conserver une bonne partie de votre chaleur corporel. C’est sûr que ce n’est pas un abri pour le long terme mais il fera l’affaire pour 2-3 jours. Surtout qu’il vous suffit de transporter une bâche avec vous pour le construire.

Il y a plusieurs variantes de cet abri. La structure peut changer en fonction de vos objectifs et du climat.

L’Abri de Survie Débris

Cet abri porte bien son nom. Ici on construit un abri de survie en pleine nature avec ce qu’on a sous la main, c’est à dire des débris. Mais quand je dis débris je ne pense pas à des sacs en plastique ou bien des ordures. Je pense à ce qu’on trouve dans une forêt. Par exemple, des troncs, des feuilles ou bien encore de la mousse.

Cet abri de survie vous procurera de la chaleur pour une bonne nuit en forêt. La construction est un peu plus longue et technique à faire que l’abri bâche. Mais si vous êtes entraîné vous pouvez la faire en moins d’une heure.

Le gros avantage de cet abri c’est que vous n’avez besoin d’aucune ressource au préalable. Donc pas besoin d’amener des équipements lourds dans votre sac de survie.

Le Quinzhee

Le Quinzhee est souvent comparé avec l’igloo. En faite la seule différence, c’est que l’igloo est monté avec des briques de neige. Alors que le Quinzhee est plus un monticule, un amas de neige.

Je pense que cet abri est souvent sous estimé voir moqué. Mais lors d’hiver très froid où tout ce qui vous entoure c’est de la neige, faire un Quinzhee devient astucieux, un choix logique. En France nous ne sommes peut être pas le premier pays concerné par la neige. Mais savoir faire un Quinzhee est toujours une bonne compétence à acquérir.

Il faut quand même faire attention à ce que la température reste bien en dessous de -4 degrés. Si la température dépasse ce seuil il y a des risques d’effondrements, faites attention si vous fabriquez un Quinzhee.

Où Construire Son Abri de Survie

ou construire son abri de survie

L’emplacement de votre abri de survie est aussi important que la qualité de sa construction. L’emplacement peut aussi changer en fonction du type d’abri que vous souhaitez construire.

Par exemple, si vous choisissez de construire l’abri fait de débris essayez de vous mettre là où il y a le plus de débris. C’est tout simple mais ça vous évitera de faire de longues marches pour pas grand chose.

Pour bien choisir l’emplacement de votre abri de survie, commencez par regarder les alentours. Mon premier réflexe est de lever la tête. Si juste au dessus de vous, vous voyez des branches mortes ou des troncs fragiles… Fuyez ! Croyez-moi c’est un risque mortel. Et qui plus est, une façon bête de mourir je trouve. Donc prenez ce réflexe.

Je déconseille aussi de s’installer dans des vallées ou près des montagnes. La température la nuit peut vite descendre. Vous allez rapidement avoir froid et risquez l’hypothermie sans vous en rendre compte.

Il y a une fausse bonne idée qui est de se dire « Je vais m’installer près d’un point d’eau pour m’approvisionner plus rapidement en cas de besoin« . Ça part d’un bon sentiment mais c’est dangereux. Il y a de fortes chances que vous soyez dérangé par des animaux pas très contents de vous voir sur leur territoire.

D’ailleurs c’est aussi un réflexe à prendre. Vérifiez que l’emplacement de votre abri ne soit pas sur un chemin emprunté par les animaux. Ce n’est pas forcément facile à voir des fois mais essayez de repérer des traces de pas ou bien des déjections animales.

C’est un bon réflexe à prendre si vous ne voulez pas être constamment dérangé par les animaux.

Faites aussi attention au sens du vent. Les abris ont tous des ouvertures et ça serait bête que ces ouvertures soient des portes d’entrée pour le vent. Vous perdrez toute la chaleur de votre abri en seulement quelques minutes. Donc, il faut toujours opposer l’ouverture de votre abri au vent.

 

Comment Construire son Abri de Survie

Comment Construire son Abri de SurvieDans cette partie je vais vous présenter comment construire les abris que j’ai présenté précédemment. Je vous présente plusieurs solutions. Mais le Jour J ça sera à vous de choisir celle qui correspondra le mieux à votre situation. Et pour ça je vous fais confiance !

Il existe des dizaines d’abris différents je vous en présente quelques uns juste ici. Si vous voulez que je parle plus en profondeur d’un type d’abri, faites le moi savoir dans les commentaires. Ça sera un plaisir d’y répondre.

Construire un Abri avec une Bâche

Pour cet abri de survie vous aurez tout simplement besoin d’une bâche suffisamment grande et de quelques mètres de paracorde. Je vous conseille de regarder le guide des bracelets en paracorde. Parfait pour être polyvalent et choisir au mieux la paracorde pour vos projets de survie.

Pour la bâche je ne vous conseille pas de prendre celle qui traîne dans votre jardin ou sous votre piscine, prenez quelque chose d’adapté. J’ai personnellement une bâche Rain Fly. Et c’est vraiment le top.

La bâche est imperméable, elle est compact et légère. De plus elle se monte rapidement et est assez grande pour faire un bon abri. Le prix est excellent lui aussi.


Tout d’abord il faut trouver un emplacement pour votre campement avec 2 arbres écartés d’environ 3 mètres. Ça peut prendre du temps de trouver le bon endroit, mais prenez le. Si vous avez bien choisi le lieu, l’installation se fera en quelques minutes.

Une fois l’emplacement de votre campement trouvé, vous prenez votre paracorde et vous l’attachez au tronc de chaque arbre. Pour la hauteur de l’abri je conseille aux alentours d’un mètre.

Personnellement pour attacher ma paracorde je fais des nœuds de chaise. Pour cet abri il faut que la paracorde soit assez tendue. Sinon vous allez avoir une bâche qui vous tombe sur la tête et un abri qui s’affaisse sur lui-même.

En suite, il faut mettre la bâche sur le fil. Une fois que la bâche est mise j’aime bien faire un nœud pour que la bâche accroche bien au fil de paracorde. A cette étape vous devez avoir quelque chose qui ressembe à une couverture sur un fil à linge. Très bien !

Il faut maintenant attacher la bâche au sol. Si vous avez des piquets prévus à cet effet c’est vraiment le top. Sinon avec un couteau bien aiguisé vous pouvez facilement tailler des petits bouts de bois solides pour remplacer les piquets.

Voilà vous avez votre abri de prêt. Les seuls désavantages de l’abri en A avec une bâche c’est que vous avez 2 entrées d’air. Et il n’y a aussi pas de sol. Mais pour ça c’est assez facile de se faire un lit de feuillage.

Comment Construire un Abri de Survie avec Des Débris

J’adore faire cet abri de survie. Il n’y a besoin de rien. Vous pouvez débarquer comme ça du jour au lendemain sans votre Bug Out Bag et faire cet abri. C’est sa grande force. Avec une seule entrée, l’abri conserve très bien la chaleur.

Pour commencer choisissez l’emplacement au plus près de votre matière première. Là où il y a un maximum de feuilles et de branches solides.

Pour commencer il va falloir trouver les fondations pour cet abri. C’est pour moi l’étape la plus compliquée. Tout d’abord il faut trouver deux branches formant un Y à une de leurs extrémités.

Une fois que vous avez trouvé ces branches, vous devez les entrelacer. Faire un triangle avec, leur forme de Y vont leur permettre de s’emboîter facilement et de faire une structure solide. Il faut aussi que leurs autres extrémités soient bien plantées dans le sol.

Maintenant il faut trouver un long tronc, entre 3m et 3m50 de préférence. Puis posez l’extrémité de ce tronc sur votre structure en Y. L’autre extrémité doit se planter dans la terre, il faut que ça reste stable. C’est bon on a maintenant la principale structure de notre abris.

En suite disposez autour de votre gros tronc des branches droites qui seront un peu comme les côtes de votre abri. Puis passez à l’étape finale. Trouvez tous ce que vous pouvez et disposez le sur votre structure. Feuilles, brindilles et mousses. Et c’est bon vous avez un abri fonctionnel.

Si vous voulez voir ce que ça donne je vous conseille cette vidéo.

Construire un Abri Quinzhee

Bon je dois vous l’avouer dans la majorité des cas vous allez avoir besoin de savoir seulement faire les deux premières constructions de cet article. Mais je voulais vous présenter le Quinzhee parce que c’est un abri différent, preuve de l’adaptation de l’humain à son milieu.

Les avantages d’un abri Quinzhee c’est la température. Même avec des températures largement négatives à l’extérieur on peut avoir une température positive à l’intérieur. Et en temps de neige, la matière première de construction est tout autour de vous.

Pour commencer à faire votre Quinzhee il faut que vous fassiez un gros tas de neige. Faites un tas très compact de 2 mètres au moins. En suite, vous pouvez commencer à creuser l’entrée. Puis l’intérieur. Je vous laisse avec cette vidéo d’un américain qui fait un Quinzhee dans son jardin, c’est tout simplement impressionnant.

 

Conclusion

Conclusion Construire un Abri de survie

Et voilà ce guide touche à sa fin. Vous savez maintenant construire un abri de survie en pleine nature. Avec un peu d’imagination vous pouvez facilement améliorer votre confort ou les techniques de construction.

Dans cet article j’ai voulu vous donner les bases de certaines constructions. Car une fois que vous avez ces bases vous pouvez, par vous même, explorer les variantes. Chaque variante est une solution qui répond à une situation précise.

Merci d’avoir lu cet article, n’oubliez pas de vous entraîner et de pratiquer pour progresser le plus rapidement possible.

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.


Partagez à vos proches

Raphaël

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.