fbpx

Les 7 Meilleurs Couteaux de Survie

Partagez à vos proches

Dernière mise à jour le : 17 juin 2022

Le couteau de survie peut être votre plus grand allié dans une situation de survie. Si vous choisissez un couteau qui répond à vos besoins, la survie sera beaucoup plus facile. J’ai moi-même eu la chance d’utiliser plusieurs couteaux depuis que je suis survivaliste.

Dans cet article, je vous donne mon avis personnel sur les 7 meilleurs couteaux possibles. Bien sûr, je n’ai pas pu utiliser tous les couteaux donc il y aura une part de subjectivité. Et je compte sur vous pour me dire en commentaire, si vous avez trouvé un super couteau de survie que je ne connais pas.

Résumé : Voici, selon moi, les 3 meilleurs couteaux de survie que je recommande, cliquez sur le lien en bleu pour en savoir plus.

Le Couteau K19 de Bergkvist – Un vrai petit bijou et déjà 2500+ clients satisfaits de ce couteau de survie. Bref, une valeur sûre pour un prix abordable.

Le Couteau de Survie Outdoor BearCraft – Un couteau de survie à petit prix mais qui est très solide et coupant. Parfait pour survivre en forêt.

Le Couteau de Survie Pliant Drifter – Un couteau pliant à la lame aiguisée. Le couteau est assez petit et pourra se mettre facilement dans une poche.

Pour être honnête, je n’ai pas eu la chance de tester tous les couteaux que je vais vous présenter pendant une longue période de temps. C’est pour ça, que pour vous fournir un aperçu détaillé et complet, je me base sur l’avis de quelques amis qui m’ont aidé. Et je les remercie d’ailleurs.

Je vous conseille d’essayer plusieurs couteaux si vous en avez la possibilité. Comme ça vous serez sûr de trouver le bon, celui qui conviendra à vos besoins et vos préférences.

Dans ce guide, je vais d’abord vous présenter les meilleurs couteaux de survie selon moi et mes amis. En suite, j’aborderais les critères pour choisir un bon couteau de survie (et qui m’ont servie pour écrire cet article). Puis pour finir, j’ai fait une petite FAQ, je vous invite GRANDEMENT à la lire, elle vous sera utile.

 

Les Meilleurs Couteaux de Survie

Les 7 meilleurs couteaux de survie

Comme je l’ai dit en introduction, je n’ai pas pu essayer tous les couteaux de survie du monde. Je loupe, peut-être, quelques pépites. Si c’est le cas, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire.

Allez, on démarre maintenant avec ma sélection des 7 meilleurs couteaux de survie… C’est parti !

#1. Le Couteau K19 de Bergkvist

couteau de survie k19

Le K19 est un couteau pliant d’une bonne vingtaine de centimètres. J’ai apprécié le fait qu’il soit livré avec un étui à accrocher à la ceinture et une petite pierre d’affûtage. C’est assez sympa quand notre couteau commence à s’émousser et qu’on en a besoin. J’ai aussi apprécié le packaging que je trouve classe. C’est un détail, mais ça fait quand même plaisir.

Le couteau a une lame de 8.5 centimètres, c’est assez grand mine de rien, on peut réaliser toutes les tâches Bushcraft nécessitant un couteau sans problème. Que ce soit pour couper du bois ou dépecer un animal, le K19 fait le travail. Petit bonus, le couteau est équipé d’un brise vitre à l’extrémité de son manche. Ça peut servir, surtout en milieu urbain.

Il n’y a pas de mécanisme automatique d’ouverture pour plus de sécurité, c’est appréciable. Au début, j’avais quand même du mal à le déplier d’une seule main. J’ai dû huiler un peu pour améliorer ça. Selon moi, pouvoir déplier son couteau avec une main est un gros avantage.

Ce couteau de la marque Bergkvist est très léger et équilibré. Il ne prend pas beaucoup de place, on peut facilement le glisser dans une poche de pantalon cargo ou bien l’attacher à sa taille grâce à l’étui. On voit qu’il y a du travail et de l’expertise derrière ce couteau, les finitions sont impeccables.

De plus, le manche en bois est vraiment au top. On tient vraiment bien le couteau, on a une bonne prise même quand on transpire. C’est un petit détail, mais il n’y a rien de pire et de plus dangereux qu’un couteau qui glisse dans la paume.

Je trouve le prix plutôt intéressant, rien d’incroyable, mais l’étui et la pierre à aiguiser font plaisir tout de même.


#2. Le Couteau de Survie Outdoor BearCraft

couteau outdoor de survie

Un couteau très esthétique, on ne le voit pas sur cette photo, mais il y a des gravures sur le manche que je trouve très belles. Comme vous pouvez le voir le couteau à une entaille sur son manche, c’est pour que vous puissiez l’accrocher à votre ceinture. Je préfère personnellement un étui, mais pourquoi pas.

C’est un couteau pliant avec un bon système de blocage quand la lame est en position ouverte, ça assure une bonne sécurité et évite quelques accidents bêtes. Pas de plastiques aussi pour ce couteau. La lame est en acier inoxydable et mesure 8.5 cm de long.

On retrouve le briseur de verre à la base du manche. Le couteau Bearcraft est livré avec un petit ebook assez instructif (le lien est dans la notice), et un sac en nylon. Ce sont des petites attentions qui font toujours plaisir.

Tout ça, nous donne un couteau léger, compact qui se glisse facilement dans une poche. La lame est très tranchante et le couteau indestructible. Le design est travaillé, on a même le droit aux finitions en titane. Le prix est intéressant pour un couteau de cette qualité.


#3. Le Couteau de Survie Pliant Drifter

Couteau de Survie EDC

J’avais déjà parlé de ce couteau de survie dans mon guide sur la préparation de son kit EDC. En effet, c’est un petit couteau qui mesure un peu moins de 10 centimètres quand il est fermé. Donc, il se glissera aisément dans une poche de votre pantalon ou dans votre sac à dos de survie.

C’est un couteau robuste et très tranchant malgré sa petite taille. On peut facilement et rapidement l’aiguiser pour lui redonner de la vigueur. Son manche est en titane et sa lame en acier, en bref, c’est du solide, du durable.

Alors, je dois avouer que le système de fermeture un peu spécial m’a tout d’abord surpris. Mais il faut prendre le temps de le découvrir. Et en fin de compte, je trouve le système très intelligent. De plus, le couteau s’ouvre facilement à une main, donc un point bonus pour le couteau Drifter.

Pour ce qui est du prix, je trouve ça un petit peu cher pour un couteau de cette taille. Mais bon « Less is more » comme disent les Anglais.


#4. Le Poignard de Survie Celtibero

Poignard de Survie

Avec mes amis, on l’appelle le poignard de survie pour ces motifs et son design un peu… Particulier. La lame est aussi très pointue… Une raison supplémentaire pour l’appelé le poignard de survie.

Enfin bref, ce couteau a une lame d’une longueur de 14,5 cm, c’est le couteau avec la plus grande lame dans ce guide. La lame est très tranchante et robuste, c’est vraiment le gros point fort de ce couteau. Elle vous permettra de couper tout et n’importe quoi. L’acier de la lame est en acier résistant à la rouille.

Ce poignard de survie est livré avec un étui en cuir de très bonne qualité qui apporte une réelle valeur. Ce n’est pas seulement un accessoire supplémentaire que l’on va laisser prendre la poussière à la maison. C’est du haut de gamme. On a aussi le droit à une pierre d’affûtage et à une firesteel (pierre à feu) parfait pour allumer un feu de camp.

Pour ce qui est de la poignée, là encore, c’est du haut de gamme. Un manche solide qui offre une très bonne prise en main en toutes circonstances. On a un réel confort et une bonne ergonomie qui rend agréable l’utilisation. Néanmoins, il est fortement déconseillé de l’avoir sur soi en milieu urbain. C’est une arme blanche très visible.

Pour le prix, c’est plutôt cher, mais il faut aussi le voir comme un investissement. C’est un couteau qui durera très longtemps.


#5. Le Couteau de Poche K29 Bergkvist

Couteau de survie de poche

Après le K9 et le K19 voici le K29. Un couteau Bergkvist toujours aussi élégant avec un design raffiné et travaillé. À l’extrémité de son manche on retrouve le brise vitre pour les situations d’urgence. D’ailleurs la poignée du couteau est en bois naturel, ce qui lui donne une superbe prise en main par toutes situations.

Le couteau dispose d’un système de verrouillage en position ouverte, simple, mais très efficace, tout ce que je demande. En plus, ce couteau est livré avec une pierre à aiguiser et un étui en double cuir de top qualité, qui peut s’attacher à la ceinture.

Pour ce qui est de la lame, elle est faite d’un super alliage en titane… C’est simple. Le couteau coupe tout ce qui bouge. C’est une large lame tranchante et précise à maîtriser avec précaution bien sûr.

Ce couteau est une excellente idée de cadeau pour un ami survivaliste, ou un membre de votre futur clan de survie. Le rapport qualité/prix est juste excellent pour un couteau de cette manufacture.


#6. Le K9 : Le Couteau de Survie Indestructible

Couteau de survie Indestructible

Le K9 est le petit frère du couteau que je vous ai précédemment présenté le K19. De la même marque (Bergkvist), le K9 est aussi livré avec un aiguiseur et une poche de couteau noir que je trouve très classe.

Comme pour le K19, ce couteau est fait de matériaux de qualité, pas de plastique. Par exemple, sur ce modèle, la lame est en acier inoxydable. Donc parfait, pour ne pas avoir de problèmes avec la rouille. Ce qui peut rapidement arriver quand on est dans des zones où l’humidité est grande.

La poignée du couteau est en aluminium. Je préfère quand même celle du K19 qui est très agréable au touché, mais il faut avoir que le manche du K9 fait quand même bien le travail. C’est juste une question de confort.

Tout cela nous donne un couteau qui est léger et pratique à utiliser. Je vous recommande de faire attention quand vous le déballez et l’utilisez la première fois, car il est très coupant dès sa sortie d’usine. Ça peut surprendre.

Encore une fois, j’ai un peu de mal à l’ouvrir avec seulement une main. Pour régler ce problème, on peut soit huiler le couteau ou alors faire des aller-retours avec la lame pour assouplir un peu le système. Mais ça prend un peu plus de temps.

En bref, c’est un couteau solide, maniable et vraiment tranchant. Aucun problème pour couper des branches d’arbre ou bien creuser un trou avec. Niveau prix, on est légèrement moins cher que le K19. Ça reste abordable.


#7. Le Couteau de Survie de Bear Grylls

Couteau de Vie Bear Grylls

C’est un couteau indestructible. Avec une longueur totale de 25 centimètres et une lame de 12 centimètres, vous allez vraiment pouvoir tout couper sans problèmes. Le manche est très agréable à prendre en main. Ça agrippe bien, même quand on transpire ou que l’air est humide.

Le couteau est tellement robuste que l’on peut même s’en servir comme marteau. J’ai un ami qui l’utilise depuis maintenant des années et aucun signe d’usure, c’est très impressionnant. Pourtant, il fait des sessions bushcraft assez intenses !

Ce couteau haut de gamme présente une bonne épaisseur, il est résistant, bien équilibré et léger. Le couteau est livré avec une pierre à aiguiser et une pierre à feu. À la base du manche vous avez aussi un sifflet, ça peut être utile en situation de survie. Il est aussi accompagné d’un étui qui est très bien fait et s’attache facilement à la ceinture. L’étui est solide et résistant donc pas de mauvaises surprises en vue.

Bon, c’est quand même vrai qu’on paie un le marketing en achetant ce couteau. Mais je trouve que ça reste vraiment raisonnable. Ce couteau est bien pensé et répond largement aux besoins d’un survivaliste. De plus, il est résistant, on peut l’utiliser des dizaines d’années, donc c’est un investissement.


Comment Choisir un Bon Couteau de Survie

Comment choisir son couteau de survie

Si aucun des couteaux de survie que je vous ai précédemment présenté ne vous tente, vous pouvez toujours choisir vous-même votre couteau de survie. Ce n’est pas très compliqué, mais il y a quelques critères à prendre en compte pour faire le bon choix.

C’est donc ce que nous allons voir dans cette partie.

Pliant ou fixe

C’est une question qui revient souvent quand on parle de couteaux de survie. Le couteau fixe a ses avantages. Tout d’abord, la lame est toujours prête à servir et elle est généralement plus solide, plus robuste que la lame d’un couteau pliant. Par contre, je trouve que le couteau à lame fixe est dangereux. Par exemple, si vous le mettez dans votre poche et que vous faites une mauvaise chute, ce qui peut arriver en survie, vous pouvez vous planter le couteau dans le votre corps.

Ce genre d’accidents peut vite arriver dans la panique et le stress de l’arrivée d’une crise. Personnellement, je préfère les couteaux pliants. Ils sont beaucoup plus faciles à ranger que ce soit dans la poche ou bien dans un étui. Je me sens plus en sécurité avec, car je sais que la lame est rangée dans le corps du couteau, évitant ainsi tout risques.

Il y a quelques années en arrière, j’aurais préféré les couteaux fixes. Mais maintenant que les systèmes sur les couteaux pliants se sont améliorés, ça serait dommage de s’en priver.

Le seul petit bémol avec les couteaux pliants, c’est qu’avec le temps le mécanisme d’ouverture peut s’abîmer et ça devient vite problématique. Mais au niveau de la sécurité, encore une fois, c’est le top. Les systèmes mis en place sont de plus en plus efficaces tout en restant simple.

La Longueur de la Lame

Je me sens le plus à l’aise avec des couteaux de survie ayant une lame entre 8 et 11 centimètres. D’ailleurs, la majorité des couteaux que je vous ai présentés ont une longueur de lame dans cet écart. Cette taille permet de réaliser de nombreuses tâches dans la nature. Et ça tout en conservant, un couteau léger, pratique à utiliser et avec un prix modéré.

Au dessus de 11 centimètres, on va se rapprocher doucement de la machette. On aura une plus grande efficacité pour la coupe du bois ou bien la chasse. La lame aura tendance à être plus solide et résistante. Mais on retrouvera généralement, à cette taille, des couteaux non-pliants.

La Largeur de la Lame

Selon moi, ce n’est pas le critère le plus important à prendre en compte dans l’achat d’un couteau de survie. Non pas que ce ne soit pas important. Mais tout simplement, la majorité des couteaux ont une épaisseur similaire.

Plus le couteau est fin, plus il est tranchant et coupe de façon précise, chirurgicale. Mais si vous souhaitez commencer à couper du bois, une lame un peu plus épaisse peut être un bon choix. Quelques millimètres d’épaisseur en plus rendent le couteau de survie plus résistant. Pour faire des tâches qui ne nécessitent pas de précision, mais seulement de la force brute, un couteau plus épais est recommandé.

Le Métal de la Lame

C’est un point très important, il va déterminer le tranchant et la vitesse d’usure du couteau. Ici, on a deux principaux choix. D’un côté les couteaux avec une lame d’acier au carbone, et de l’autre, des couteaux de survie en acier inoxydable. À noter qu’il existe aussi des lames en divers alliages.

L’acier pour carbone à l’avantage de vous fournir une lame très coupante. Vous aurez rarement besoin d’aiguiser votre couteau, la lame reste très tranchante même avec le temps et les tâches de survie. Mais en contrepartie, la lame en acier de carbone peut rouiller. Et dans des climats humides, ça peut aller très vite.

Mon choix se tourne généralement vers des lames en acier inoxydable. Ce métal nous donne un couteau indestructible, vraiment très résistant. En plus, il ne rouille pas et ne subit pas la corrosion. Vous allez pouvoir le garder longtemps… Très longtemps ! Il faudra juste l’aiguiser un peu plus souvent que la lame d’acier en carbone.

Le Manche

Pour moi, le manche est aussi important que la lame du couteau. Un bon manche de couteau de survie, c’est comme des bonnes chaussures. Ce n’est pas à vous de vous adapter. Si vous pouvez prendre en main les couteaux avant de les acheter, c’est vraiment le top.

Tout d’abord, il y a la forme du manche. Personnellement, j’aime bien quand le manche du couteau est un peu arrondi. Je trouve que c’est beaucoup plus agréable à prendre en main. Il y a aussi des petites encoches dans certains manches pour poser ces doigts, ce qui est agréable.

Puis, on a bien sûr la matière du manche. On peut avoir du bois naturel comme les couteaux de survie Bergkvist. Il y a aussi des manches en aluminium et d’autres en plastique. Le bois et l’aluminium sont vraiment les matériaux parfaits pour un couteau de survie. Ils offrent une bonne prise en main, et même si vous transpirer, vous gardez un bon contrôle sur le couteau.

Les Équipements Livrés Avec

Maintenant, les constructeurs de couteaux de survie rajoutent toujours quelques petits accessoires pour le couteau. On retrouvera, notamment, la pierre à aiguiser et un petit firesteel bien pratique pour la survie. Mais je ne m’attarderais pas dessus, ce sont à peu près tous les mêmes accessoires.

Par contre, ce qui est important, c’est l’étui. Ici, on a un peu de tout. J’aime ceux qui peuvent s’attacher facilement à la ceinture. Ça permet de garder une excellente mobilité tout en ayant son couteau à portée de main. La plupart, des fourneaux sont en cuir, il existe aussi des étuis en nylon. Je n’ai pas de préférence sur ce point-là.

Les étuis livrés avec les modèles que je vous ai présentés sont de bonne qualité et ils s’adaptent bien au couteau livré avec (normal). Donc si le couteau vous convient, les étuis vous conviendront.

L’Ergonomie

J’ai souvent fait la remarque quand je présentais les différents couteaux. Pour moi, un bon couteau de survie pliant doit s’ouvrir rapidement, d’une main et sans se blesser. Ce n’est pas grave si l’on doit huiler ou « user » le couteau de survie en amont, mais après ça le couteau doit s’ouvrir et se fermer rapidement.

L’ergonomie passe aussi par l’étui et le manche du couteau. Comme on a vu, une bonne prise en main et un étui qui peut s’attacher à la ceinture sont des plus.

Il faut aussi que les systèmes de sécurité du couteau soient fiables. Car se couper en situation de survie, si on n’a pas un kit de survie, ça peut rapidement empirer. La plaie peut s’infecter rapidement, surtout dans les zones humides et en forêt. Donc mieux vaut prévenir, avec un bon système de fermeture/ouverture, que guérir.

Le Design

Ce n’est pas le plus important, c’est pour ça que je l’ai mis en dernier. Mais pour un achat, on fait toujours attention à l’esthétique du produit. C’est plus fort que nous. Et je pense, que c’est normal. Il est toujours agréable d’utiliser un beau couteau de survie dont on est fier.

 

F.A.Q | Questions sur le Couteau de Survie

FAQ couteau de survie

J’aimerais finir par une petite foire aux questions sur les couteaux de survie. Je mettrais régulièrement à jour cette partie. Donc, si vous avez des questions ou bien des remarques sur les couteaux de survie, l’espace commentaire juste en dessous est fait pour vous.

Je vais commencer par apporter quelques précisions aux questions courantes que les survivalistes avec un couteau se posent.

Ai-je le Droit de Porter un Couteau sur Moi

Je ne peux en aucun cas vous donner des conseils juridiques. Mais je dois quand même vous avertir. Vous n’avez pas le droit de porter un couteau de survie sur vous ou bien dans votre voiture, à part si vous avez une bonne raison. Si jamais vous vous faites fouiller et qu’on découvre votre couteau de survie vous pouvez risquer quelques dizaines de milliers d’euros d’amende.

Je vous invite fortement à aller jeter un œil à cette page des services publics.

C’est pour ça qu’il faut faire très attention quand vous préparer un kit EDC urbain. En réalité, cette loi s’applique surtout dans les grandes villes où la sécurité et les contrôles se sont renforcés. Et si vous vous faites fouiller, il faudra fournir un motif valable pour le port de ce couteau. Et honnêtement, je ne pense pas que si vous parler d’EDC aux force de l’ordre, ils comprendront…

En milieu rural, les motifs sont tout de mêmes plus valables et la détention d’un couteau de survie est moins risqué. Ici, le maître-mot quand on a un couteau de survie c’est de rester DISCRET. Ne pas sortir son couteau pour aucune raison, surtout dans les lieux publics.

À Quoi Sert un Couteau de Survie

Bon, il y a de grandes chances que si vous êtes en train de lire ses lignes, vous savez déjà que le couteau de survie peut vous aider pour réaliser des tâches de survie. Le couteau est un outil très polyvalent. À vrai dire, ses utilisations sont presque illimitées, l’imagination sera votre barrière. Nous allons voir, ici, les utilisations les plus courantes.

Couper

J’espère que je ne vous étonne pas avec cette utilisation haha ! Le couteau de survie vous permettra de couper les légumes de votre stock de nourriture. Les plantes comestibles que vous rencontrerez, et bien sûr les branches. Que ce soit pour faire un abri de survie ou pour un feu de camp, le couteau de survie est votre plus grand allié.

Vous pourrez aussi couper de la paracorde de votre bracelet de survie comme vous le voulez. Ça vous permettra de faire un tas de choses, comme fixer un hamac ou bien déplacer plus facilement de l’équipement.

Se Défendre

En situation de survie, le danger est constamment présent. Vous pouvez aussi bien, vous faire attaquer par des animaux que par des humains. Je pense tout de même que la plus grande menace est l’humain. Et un couteau de survie bien tranchant peut déjà être un excellent moyen de persuasion. Une façon de dire « Je ne suis pas le genre de mec qu’on embête« .

Chasser

J’en ai déjà parlé dans mon top 10 des techniques de survie, il suffit d’attacher un couteau à un long bout de bois solide et léger pour vous faire une lance redoutable. Cette lance pourra vous aider pour chasser le gibier ou même pour pêcher. C’est une excellente façon pour trouver de la nourriture dans la nature.

Cautérisation

Comme on l’a vu en situation de survie, une plaie peut rapidement s’infecter et vous rendre la vie impossible. C’est pour ça, qu’il est important de s’en occuper le plus rapidement possible. Une méthode douloureuse mais très efficace est de cautériser la plaie. Pour cette technique, vous devez faire chauffer votre lame de couteau (très chaud) puis appliquer la lame sur votre plaie. Il faut tout de même que votre couteau soit très propre, pour ne pas infecter directement la plaie… Ça serait bête.

Comment Aiguiser son Couteau de Survie

Vous voulez redonner un peu de tranchant à votre couteau de survie ? Parfait, alors il faut l’aiguiser. Généralement, les couteaux de survie seront livrés avec une petite pierre à aiguiser qui fait bien le travail.

Mais si vous êtes en situation de survie et que vous n’avez pas beaucoup de moyens sous la main, je vous conseille de lire mon guide pour aiguiser son couteau sans outil. Dans cet article, je donne plein de moyens différents avec des objets commun pour rendre plus tranchante la lame de votre couteau.

 

Et voilà, vous savez maintenant plein de choses sur les couteaux de survie. Je vous remercie d’avoir lu cet article. Et à bientôt sur Survivalisme Passion

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.


Partagez à vos proches

Raphaël

Expert et passionné de survivalisme. Je partage mes conseils, mes expériences et mes astuces pour vous libérer du système et devenir indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.